Message important COVID-19

Bonjour,

Veuillez bien noter que tout en respectant les mesures de distanciation et d'hygiène en vigueur, nos services reprendront de manière graduelle.

Dimedia prolonge de 90 jours toutes les autorisations de retours (mise en place et office) et nous accepterons les retours libraires à partir du 19 mai.

Pour passer une commande, utilisez l'adresse commandes@dimedia.qc.ca

Les « passera » sont maintenant autorisés. Ceci concerne également les retours pour lesquels un espace sera réservé pour déposer les boîtes.

Merci de votre collaboration,
Diffusion Dimedia

Nouveautés de la semaine

Éditeurs québécois et franco-canadiens
Brève histoire des épidémies au Québec
  • Brève histoire des épidémies au Québec
Curieuses histoires du pont de Québec
  • Curieuses histoires du pont de Québec
Au sommet du Nanzerwé, il s'est assis et il a pleuré
  • Au sommet du Nanzerwé, il s'est assis et il a pleuré
Dans le bleu
  • Dans le bleu
Peines perdues
  • Peines perdues
Éditeurs européens
Cette nuit on part en vacances
  • Cette nuit on part en vacances
Dis, c'est quoi le bonheur?
  • Dis, c'est quoi le bonheur?
L'entrée dans l'ère écologique
  • L'entrée dans l'ère écologique
Comment l'écologie réinvente la politique
  • Comment l'écologie réinvente la politique
Salut les p'tits amis!
  • Salut les p'tits amis!

Dans les médias

Fragments d'ailleurs

« De belles histoires de voyage. »
Stéphan Bureau – Radio-Canada/Bien entendu
[Entrevue]
 
« L’homme, qui compte une centaine de pays et de territoires à son actif, sait faire rêver. Dans ce tour du monde en 50 écrits, Gary Lawrence nous transporte de la brousse de Madagascar aux nuits envoûtantes de La Havane en passant par les bidonvilles de Dakar et les eaux du Gange avec une réelle maîtrise du récit. Sous la plume de ce conteur, la moindre anecdote de voyage devient un aller simple vers l’aventure. »
David Riendeau – Journal de Montréal
[Entrevue]

Bois dont je me chauffe (Le)

« Il n’y a probablement rien qui se rapproche le plus de l’être que le paysage qui l’entoure, dont il est à la fois originaire et observateur. Les éditions Boréal ont créé récemment la collection « L’œil américain » qui donne à lire des œuvres dites de nature writing, un genre qui exalte la richesse de la nature en même temps qu’il ouvre en nous un espace introspectif de beauté. »
Isabelle Beaulieu- Les Libraires
[Entrevue avec Louis Hamelin, directeur de la collection]
 
Autres titres : Waswanipi et Les étés de l’ourse.

Boîtes d'allumettes

« Un roman à l’écriture fine qui parle de choses graves et qui distille tristesse et nostalgie. L’autrice y parle d’identité, bien sûr, mais aussi de littérature, du couple, de la famille, de ce qui compte et de ce qu’il vaut mieux laisser derrière. »
Nathalie Collard – La Presse +

Crépuscules de la Yellowstone (Les)

« Roman hypnotique, entraînant le lecteur dans une fascinante épopée au cœur de paysages grandioses, Les crépuscules de la Yellowstone offre une rare incursion dans l’univers du naturaliste John James Audubon alors qu’il allait explorer l’Ouest américain, dans les années 1800. Louis Hamelin, avec son incroyable talent, fait revivre ces années de découvertes, où les naturalistes s’alliaient aux coureurs des bois d’origine canadienne-française. »
Marie-France Bornais – Journal de Montréal
[Entrevue]
 
« C’est vraiment fascinant comme livre. C’est remarquablement écrit, remarquablement détaillé. On voyage ! C’est vraiment à lire. »
Marie-Christine Blais – Radio-Canada/Dessine-moi un été
[Critique]

Cruel est le ciel
  • Cruel est le ciel
  • Honda, Tetsuya
  • Atelier Akatombo
  • ean : 9782379270512
  • prix : 34,95 $

« Une enquête très bien menée. Un livre très bien écrit et très bien traduit. »
Marie-Christine Blais – Radio-Canada/Dessine-moi un été
[Critique]

Éboulements (Les)

« Un ouvrage très intéressant. »
Alexandre Duval – Radio-Canada/Première heure
[Entrevue]

Coup d'État climatique (Le)

« En marge des raisonnements habituels, la curieuse vision de Mark Alizart suscite étonnamment une féconde, mais prudente, réflexion. »
Michel Lapierre – Le Devoir
[Critique]

Demoiselles de Havre-Aubert (Les)

« Vraiment le polar idéal pour une évasion estivale, réelle ou rêvée ! »
Josée Boileau – Journal de Montréal
[Critique]
 
« Les amoureux des Îles retrouveront leurs lieux préférés avec bonheur et ne s’ennuieront pas une seconde avec cette intrigue bien ficelée. »
Nathalie Collard – La Presse +

Sourire en coin
  • Sourire en coin
  • Archambault, Gilles
  • Boréal
  • ean : 9782764626337
  • prix : 18,95 $

« Je reçois une nouveauté de Gilles Archambault comme un cadeau, un petit miracle en me demandant si c’est le dernier que je lirai. J’ai parcouru Sourire en coin ou les ruses de l’autodérision avec respect, caressant chacune des phrases comme un gros chat qui s’étourdit dans ses ronronnements. »
Yvon Paré – Blogue Littérature du Québec
[Critique]
 
« On retrouve Gilles Archambault avec un personnage qui a à peu près son âge et qui jette un regard très poétique, très doux et mélancolique sur le monde qui l’entoure. »
Claudia Larochelle – Radio-Canada/Le Téléjournal 18 h

Robert Blondin: Pluriel

« Bavard, ouvert et critique, Robert Blondin explique que c’est notamment pour parler de la radio d’hier et de son rapport à celle d’aujourd’hui qu’il a accepté de jouer le jeu de la biographie. »
[Entrevue dans Le Devoir]

Robe sans corps (La)

« Véritable ode au pouvoir de l’art, La robe sans corps touche à la magie de l’enfance et aux possibles qu’ouvre l’inventivité. »
Iris Gagnon-Paradis – La Presse +

Exil vaut le voyage (L')

« J’ai beaucoup aimé traverser ce livre sur l’exil. Je trouve merveilleux tous ces dessins, ces rencontres avec les artistes. »
André Robitaille – Radio-Canada/Pétillant et corsé
[Entrevue]
 
« Un livre touffu, plein de vie qui raconte entre autre son exil à Montréal  Un magnifique roman ! Il nous parle beaucoup de littérature. On a l’impression d’être dans l’intimité de Dany Laferrière. »
Alexandre Courteau – Ici Musique/Tellement Courteau
 
« Plonger dans un livre de Dany Laferrière, c’est voguer dans un autre espace-temps. Dans le cas de ce troisième roman dessiné, c’est faire un voyage sensoriel et poétique à travers l’Amérique, son continent-maison. Avec ses dessins colorés et sa plume éclairée, l’académicien pose un regard lumineux sur son impressionnant périple. »
Marie-Lise Rousseau – Métro

Augustus
  • Augustus
  • Williams, John
  • Tête première
  • ean : 9782925035084
  • prix : 29,95 $

« Tous les ingrédients d’une bonne intrigue – jalousie, complots, trahisons – s’y retrouvent. En fin de compte, c’est le portrait d’une époque charnière de l’histoire que nous propose John Williams dans ce roman captivant. »
Nathalie Collard – La Presse +

Trop mignon !
  • Trop mignon !
  • Lavoie, Vincent
  • Presses Universitaires France
  • ean : 9782130824251
  • prix : 26,95 $

« Cet ouvrage pose plein de questions sur notre attirance envers le mignon, humains comme objets. »
Jacques Lanctôt – Journal de Montréal

AUTRES LIENS

Section jeunesse Brèves