Julia Kerninon présente
"Ma dévotion" au Québec

Nouveautés de la semaine

Éditeurs québécois et franco-canadiens
La corde à linge
  • La corde à linge
L'animal langage
  • L'animal langage
La trajectoire des confettis
  • La trajectoire des confettis
Les joies de la maternité
  • Les joies de la maternité
Qui sommes-nous pour être découragées?
  • Qui sommes-nous pour être découragées?
Éditeurs européens
Au secours des Zulus-Papous
  • Au secours des Zulus-Papous
Le chant de la mutilation
  • Le chant de la mutilation
Pourquoi je ris, pourquoi j'ai peur?
  • Pourquoi je ris, pourquoi j'ai peur?
C'est quoi la vie?
  • C'est quoi la vie?
Elle est bizarre la dame!
  • Elle est bizarre la dame!

DANS LES MÉDIAS

Yiddish à l'usage des pirates (Le)

« Livre qui détonne et qui déplume, le premier roman du Canadien anglais Gary Barwin ne ressemble à rien — en tout cas à rien de banal. Un roman picaresque qui mélange fantastique et sagesse talmudique, c’est surtout un feu roulant qui explore, mine de rien, les thèmes du conflit et de l’identité. Le yiddish à l’usage des pirates est surtout un livre plein d’humour. »
Christian Desmeules – Le Devoir
[Critique]

Oeil soldat (L')
  • Oeil soldat (L')
  • Tremblay, Larry
  • Peuplade (La)
  • ean : 9782924898253
  • prix : 19,95 $

« Avec L’œil soldat, Larry Tremblay croit être arrivé à la fin d’un cycle où il s’interroge sur la violence du monde. Dans ce récit poétique en deux parties, un jeune homme, après avoir passé un pacte avec le diable, se retrouve coincé dans " l’œil soldat ", ce qui le dégoûte à jamais de la guerre, ainsi que des mots qui la font naître. »
Chantal Guy – La Presse +
[Entrevue]

Rang de la Croix

« Dans un style à la fois direct et sensible, la journaliste Katia Gagnon entrelace les histoires avec brio, en nous racontant comment la folie, la violence, le silence et tout ce qu’il dissimule peuvent se révéler destructeurs. »
Julie Roy – Coup de pouce

Misère et dialogue des bêtes

« C’est un des plus grands poètes du Québec. J’aime ce mélange d’images qui sont survoltées, sa poésie est " un enchevêtrement d’images qui nous bousculent ". »
Jean-Paul Daoust – Radio-Canada/Plus on est de fous, plus on  lit
[Entrevue]

Ô Joséphine!

« Un recueil de nouvelles dessinées à l’humour absurde. Une histoire d’amour entre Napoléon et Joséphine… Baker. Une bio déjantée de Leonard Cohen. Un abracadabrant polar déconstruit et le récit débridé d’une randonnée sur une route d’Irlande. Quatre univers, quatre façons de (re)découvrir, sourire aux lèvres, cet auteur norvégien. »
Stéphanie Morin – La Presse +

Dans le faisceau des vivants

« Valérie Zenatti offre une sublime oraison funèbre au célèbre auteur israélien. » ****
Anne-Frédérique Hébert-Dolbec – Le Devoir
[Critique]

Roux clair naturel

« Dans Roux clair naturel, Fanie Demeule réussit avec brio à nous plonger dans l’obsession de sa narratrice, en créant un véritable suspense. Et plus on avance dans la lecture, plus on entre dans une très inquiétante étrangeté, qui nous happe. On finit par croire nous aussi que ça va mal finir, cette histoire-là, pourtant partie d’une couleur de cheveux. »
Chantal Guy – La Presse +
[Entrevue]

Tu écouteras ta mémoire

« Gilles Archambault mêle ironie douce, drôlerie, nostalgie, un regret de la jeunesse…  C’est un styliste. Il a une façon très personnelle de broder ses phrases, ses chapitres. Un livre qui fait chaud à l’âme. »
René Homier-Roy – Radio-Canada/Culture club
[Critique]
 
« Une œuvre intime où l’émerveillement se jumelle doucement à la mélancolie. »
Gabriel Beauchemin – 24 h

Femme assise (La)
  • Femme assise (La)
  • Dumas-Côté, Clémence
  • Herbes rouges (Les)
  • ean : 9782894196809
  • prix : 15,95 $

« Au-delà de sa réflexion sur la vulnérabilité nécessaire à l’écriture, l’intelligence de ce recueil tient surtout à son humour caustique, ainsi qu’aux idées reçues qu’il malmène en revendiquant la totale et salvatrice souveraineté de celle qui écrit quant au texte qu’elle produit. »
Dominic Tardif – Le Devoir

Contre le colonialisme dopé aux stéroïdes

« On apprend beaucoup, beaucoup de choses. Il faut lire ce livre et faire un examen de conscience. Et c’est bien écrit. L’auteur travaille vraiment bien. »
Chrystine Brouillet – TVA/Salut Bonjour week-end

Résilience des corps (La)

« Un roman choral très réussi. Touchant. »
Julie Roy – Coup de pouce

Un mariage sur écoute

« C’est un roman captivant, brillant, intelligent, touchant, intimiste. Un court roman, mais tellement bien ficelé.  »
Patricia Powers – Radio-Canada/Facteur matinal
[Critique]

AUTRES LIENS

Section jeunesse Brèves