j'ai montré toutes mes pattes blanches je n'en ai plus
j'ai montré toutes mes pattes blanches je n'en ai plus
Laliberté, Sylvie  
  • Éditeur : Somme toute
  • Collection : Hors-collection
  • EAN : 9782897941888
  • Code Dimedia : 000216110
  • Format : Broché
  • Thème(s) : ART DE VIVRE & VIE PRATIQUE, LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Biographie / Récit biogra., Deuil / Mort, Littérature québécoise
  • Pages : 200
  • Prix : 21,95 $
  • Paru le 18 janvier 2021
  • Statut : Disponible
  • Code de recherche: MONTPB
  • Groupe: Littérature - Revues et divers
  • Date de l'office: 13 janvier 2021
  • Langue d'origine: français
  • Moins d'informations...
EAN: 9782897941888

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

j’ai montré toutes mes pattes blanches je n’en ai plus prend la forme d’une longue lettre écrite par l’artiste et autrice Sylvie Laliberté, destinée à son frère, mort depuis peu. Elle y raconte son deuil, sa difficulté de vivre sans lui, de le savoir seul parmi les autres morts qu’il ne connaît pas. Elle y raconte aussi leur enfance, cette enfance hors de la réalité, où les a traîné un père parfois délirant, en mal de vivre, à une époque où on évitait de parler des gens qui ne vont pas bien. Dans les banlieues, les enfants de ces hommes souffrants devaient s’accrocher et espérer ne pas être emportés de force au pays de ça-ne-va-vraiment-pas-bien-du-tout.

Dans ce nouveau livre, Sylvie Laliberté lève un voile sur un pan de sa vie familial : la maladie de son père.
Avec ce ton inimitable que les lectrices et les lecteurs ont pu découvrir dans Je suis formidable mais ça ne dure jamais très longtemps, Je ne tiens qu’à un fil mais c’est un très bon fil et Quand j’étais Italienne, l’autrice remonte à nouveau le fil de sa vie pour livrer un récit empreint de douleur, de honte, de compassion et de douceur.

AUTEUR(S)

Sylvie Laliberté est une artiste qui écrit. En 2007, paraît son premier livre, Je suis formidable mais cela ne dure jamais très longtemps, aux éditions Les 400 Coups. Les éditions Somme toute ont publié Quand j’étais Italienne en 2013 et Je ne tiens qu’à un fil mais c’est un très bon fil en 2015.

Extrait

La plupart du temps, le souper se déroulait paisiblement et notre père affirmait des choses et d’autres à propos de sujets très importants ; il affirmait ceci, il affirmait cela et nonobstant ceci et somme toute cela et ceci subsume cela ; à un moment ça ne faisait plus sens, ça s’enfuyait au pays de ça-ne-va-vraiment-pas-bien-du-tout. Je ressentais un malaise, mon alarme intérieure, ma petite lumière rouge se mettait à clignoter, et notre mère ressentait mon inquiétude et la tienne aussi mon frère, mais voilà qu’elle annulait ce qu’on ressentait et affirmait : papa a raison.
- Sylvie Laliberté, j'ai montré toutes mes pattes blanches je n'en ai plus




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.