Jewish gangsta
Jewish gangsta
Aux origines du mouvement goon
Madani, Karim  
Guilpart, Guillaume (Dessins de) 
  • Éditeur : Marchialy Éditions
  • Collection : Littérature
  • EAN : 9791095582090
  • Code Dimedia : 000164205
  • Format : Broché
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI, RÉFÉRENCES, SCOLAIRE & ATLAS, RELIGION & SPIRITUALITÉ, SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Gangs, Judaïsme / Judaïté, Langue française / Étymologie, Littérature - Divers
  • Pages : 192
  • Prix : 34,95 $
  • Paru le 20 mars 2017
  • Plus d'informations...
EAN: 9791095582090

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

Échos de la presse

« Ça se lit un peu comme un roman, c’est trois récits sur quatre jeunes Juifs de Brooklyn et du Queens, du petit monde, qui compose avec un monde où ils sont fortement minoritaires. L’auteur rencontre et découvre ces personnages, et leurs récits sont, je dois le dire, fascinants. »
»
Daniel Weinstock
 
« On entre dans la crasse du sujet, l’auteur y va straight, il n’y a pas de filtre. Et on comprend vraiment la lourdeur du milieu. […]Ce que j’ai trouvé fascinant dans le livre, c’est qu’il y a un certain romantisme dans tout ce qu’ils font. Celui qui vole des voitures n’est pas seulement un braqueur, c’est un artiste le mec ! Il y a quelque chose de romantique, de poétique dans ce qu’ils font, même si c’est clairement de la criminalité très dure. »
Neev Benshimon
 
[Discussion à Médium large (RC)]

« Attachants ? [Ces êtres humains « incroyables »] le deviennent rapidement. En particulier lorsque l’auteur leur donne la parole pour décrire le milieu impitoyable dans lequel ils ont grandi, mais également à travers leurs errances et combats, narrés dans un argot des cités qui fait revivre le slang des bas-fonds new-yorkais. » ****
Laila Maalouf — La Presse +

« Au cours des années 1990, un jeune chroniqueur musical, spécialiste des groupes ­underground, a fini par ­découvrir une nouvelle ­formation de hip-hop baptisée Non Phixion. Sa particularité ? En plus d’être blancs et juifs, tous ses membres ont connu l’ultraviolence des gangs de rue new-yorkais et pour se démarquer, ils n’ont reculé devant rien. Le récit haut en couleur qui en résulte est aussi surprenant sur le plan anecdotique que graphique. »
Karine Vilder – Journal de Montréal

« Voici New York comme vous ne le vivrez jamais, le terreau d’une contre-culture populaire, New York pop culture trash ! Et pourtant si véritable. Karim Madani mène une enquête au plus près de la peau de ces criminels. »
Éric Chouan – CHOQ/Mission encre noire


*** Il se peut que certains liens ne fonctionnent plus. Merci de nous en aviser.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.