img_vide_125
Un micro est une arme dangereuse
Bertrand Junior, Jacques  
Leduc, Marc (Illustré par) 
Catellier, Maxime (Présenté par) 
  • Éditeur : Oie de Cravan (L')
  • Collection : Hors-collection
  • EAN : 9782924652183
  • Code Dimedia : 000180491
  • Format : Broché
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Poésie
  • Pages : 60
  • Prix : 16,00 $
  • En librairie le 30 octobre 2018
  • Plus d'informations...
EAN: 9782924652183

La publication de paroles de chansons nous a toujours semblé importante chez L’Oie de Cravan. Que ce soit chez des artistes québécois tels Urbain Desbois ou Frank Martel ou des américains comme Michael Hurley ou Mike watt, Il y a là une poésie vivante qui touche parfois au grand art.  Nous vous invitons ici à découvrir les paroles toutes en excès et finesse du chanteur Jacques Bertrand Junior, ancien leader du groupe rock Jeremi Mourand.  Jacques Bertrand partage avec l’éditeur de L’Oie de Cravan une fascination pour certains héros fondateurs du surréalisme qui avaient inspiré André Breton tel le poète suicidé Jacques Vaché (1895-1919) et le poète et boxeur Arthur Cravan (1887-1918) à qui L’Oie doit une partie de son nom.
 
Hommage est ainsi rendu avec humour à Cravan et à son œuvre très mince dans la chanson Écrivain musclé :
 
Je déteste les chansons qui répètent la même phrase (x6)
Je répète cette chanson qui déteste la même phrase 
Quand je serai grand 
je serai un écrivain musclé
un poète de peu de mots
 
 
 et, bien subtilement, à Vaché dans la chanson Vacher :
 
Les couloirs de l'ennui
nous mettent au défi
de faire, d'entreprendre,
mais paresse et dépendance
nous collent au lit
bien à l'abri
des basses vilipendes
d'un patron qui en demande
toi, vacher, tu guettes 
ton troupeau de bovins
et jamais ne t'inquiètes
du sort du genre humain

 

AUTEUR(S)

Figure légendaire du rock underground montréalais, connu pour ses frasques acrobatico-éthyliques sur scène comme dans la vie, Jacques Bertrand Junior est d'abord lui-aussi un poète de peu de mots, peaufinant ses chansons comme un orfèvre et traduisant dans une langue recherchée et incisive les constats les plus lucides sur notre «triste époque formidable». Rejetant les étiquettes et les conventions, ses projets musicaux empruntent toutes sortes d'avenues et de noms. Son plus récent opus est paru sous le nom de Cou coupé, allusion à la fois à la chute du poème Zone d'Apollinaire et à cet oiseau africain, l'Amadine Cou-Coupé, dont la gorge est ornée d'un trait rouge flamboyant.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.