Poèmes de la résistance
Poèmes de la résistance
Collectif  
Lacelle, Andrée (Sous la direction de) 
  • Éditeur : Prise de parole
  • Collection : Poésie
  • EAN : 9782897441821
  • Code Dimedia : 000184429
  • Format : Broché
  • Thème(s) : GÉOGRAPHIE & TOURISME, LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Francophonie, Littérature canadienne, Poésie
  • Pages : 110
  • Prix : 12,00 $
  • Paru le 13 mai 2019
  • Plus d'informations...
EAN: 9782897441821

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25

Le poème, c’est l’acte d’être au monde à part entière, au plus intime de notre vie comme au sein de notre collectivité. Consciemment ou inconsciemment, le destin personnel participe du destin collectif. Ce sont des espaces inséparables. Toute poésie est résistance et maîtresse des lieux, car elle occupe la langue et le langage. Parole surgie de la mémoire et de tant d’inconnu, sa pensée part du cœur. Lucide, le poème cherche à dire l’histoire de nos histoires.
– Andrée Lacelle, Dire la lumière de notre colère, préface
 
« Résister », « résistant », « résistante », « résistance » : c’est autour de ces mots nécessaires hier et aujourd’hui que trente-sept poètes de tous les horizons culturels de l’Ontario français créent un recueil qui ne cédera ni à la menace ni au temps.

Cet acte de création s’inscrit dans un mouvement de mobilisation artistique et citoyen face aux attaques du gouvernement Ford à l’encontre de la collectivité franco-ontarienne. Les poètes, par leurs vers, tiennent tête à l’autorité. Animés d’un sentiment vivace, et à l’instar des matériaux les plus nobles, ils résistent au temps, aux causes de la dissolution et aux limitations de leurs libertés.

La publication du recueil donnera lieu à des lectures et des performances publiques à Hearst, Sudbury, Ottawa et Toronto.

AUTEUR(S)

Née à Hawkesbury, Andrée Lacelle a publié une dizaine de recueils de poésie. Elle a été la première à recevoir le Prix littéraire Trillium de langue française pour Tant de vie s’égare (Éditions du Vermillon, 1994 [2007]), titre aussi finaliste au prix du Gouverneur général. En 2015 paraît Sol Ciel Ciels Sols, une rétrospective de son oeuvre préfacée par François Paré. En 2016, elle est la première poète francophone intronisée au Temple de la renommée du Festival international de poésie d’Ottawa.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.