J'ai refait le plus beau voyage
J'ai refait le plus beau voyage
Boileau, Josée  
  • Éditeur : Somme toute
  • Collection : Hors-collection
  • EAN : 9782897940362
  • Code Dimedia : 000198114
  • Format : Livre numérique EPUB
  • Thème(s) : DIVERS, GÉOGRAPHIE & TOURISME, LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI, SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Essai - Divers, Littérature québécoise, Québec, Sociologie / Anthropologie
  • Prix : 12,99 $
  • Paru le 9 avril 2019
  • Plus d'informations...
EAN: 9782897940362

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25

Au début de l’été 2017, le climat politique est aussi morose que le temps qu’il fait. Josée Boileau, comme bien d’autres, se posent mille questions sur notre époque. Femme progressiste dans un monde où la droite semble partout en ascension, indépendantiste alors que la question nationale apparaît démonisée ou écartelée entre une pléiade de tendances, féministe à un moment où la soumission à des symboles patriarcaux reçoit l’aval d’autres féministes au nom de la liberté individuelle, elle n’a pas vraiment la tête à la fête. Elle se rend néanmoins à la célébration de la Fête nationale du Québec, en ce 23 juin, loin de s’imaginer qu’elle trouverait là l’enthousiasme et le prétexte à l’écriture d’un nouveau livre.

Elle se retrouve en effet avec des gens de toutes générations et d’origines variées, sur scène comme devant la scène, qui prennent plaisir à célébrer ensemble le Québec. Et quand tous les chanteurs présents entonnent Le plus beau voyage, grand succès de Claude Gauthier, en 1972, Josée Boileau se demande quel voyage tous ces gens feraient dans le Québec d’aujourd’hui. Quel est le Québec que ces gens de partout partagent près de 50 ans après le voyage de Gauthier?

C’est l’exercice à contrecourant auquel s’est attelé l’ancienne rédactrice en chef du journal Le Devoir. Au travers de son voyage, on y croise la douceur de vivre l’été au Québec, avec ses rituels et se codes. On y croise aussi au passage la rigueur de notre climat qui nous rend tous plus humbles, un fleuve dont on ne cesse de redécouvrir les charmes et la majesté, des femmes de la Grande noirceur pas si soumises que l’on voudrait bien le croire et une langue, le français, malmené mais toujours là, vaille que vaille.

Josée Boileau a fait un beau grand voyage – littéraire, politique, sociologique, poétique – autour de ce Québec que nous ne chérissons pas assez. Oui, malgré tout, envers et contre tout, le Québec est un endroit où il fait bon vivre. Il se passe ici des choses uniques au monde qui méritent d’être célébrées.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.