Critique du droit du travail [nouvelle édition]
Critique du droit du travail [nouvelle édition]
Supiot, Alain  
  • Éditeur : Presses Universitaires France
  • Collection : Quadrige Essais-débats
  • EAN : 9782130651697
  • Code Dimedia : B0006009
  • Format : Broché
  • Thème(s) : SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Droit / Justice, Travail / Syndicalisme
  • Pages : 336
  • Prix : 24,95 $
  • Paru le 21 septembre 2015
  • Plus d'informations...
EAN: 9782130651697

Considérer le travail comme un bien négociable et détachable du travailleur est l’une des fictions sur lesquelles repose l’économie de marché.

L’histoire du droit du travail montre que les projets de gestion scientifique du travail humain finissent toujours par se briser sur la détermination irréductible des travailleurs à exister comme sujets et à se voir reconnaître une place humainement vivable.

Considérer le travail comme un bien négociable et détachable du travailleur est l’une des fictions sur lesquelles repose l’économie de marché. Soutenant cette fiction, le droit du travail est un alliage de tous les contraires?: la personne et la chose, la subordination et la liberté, l’individuel et le collectif, le public et le privé, la loi et le contrat… Ces étais juridiques ont été posés au niveau national et ils s’effritent aujourd’hui sous la pression du processus de mondialisation. Le propos de ce livre n’est pas de décrire le dernier état de ce droit en perpétuelle évolution, mais d’en démonter les ressorts.

AUTEUR(S)

Alain Supiot est professeur agrégé des facultés de droit et membre de l’Institut universitaire de France.

Table des matières

Préface de l’édition Quadrige
Prolégomènes – Introduction : Le travail en questions – Chapitre préliminaire : Entre contrat et statut, une
vue européenne de la relation de travail

Première partie : La personne et la chose
I – Le travail, objet de droit : La force des choses – Corps et biens
II – Le travailleur, sujet de droit : Sécurité – Identité
Deuxième partie : La subordination et la liberté
III – L’invention du collectif : Les apories de la soumission volontaire – Les voies du collectif
IV – La civilisation de l’entreprise : Les libertés dans l’entreprise – Les droits de l’entreprise
Troisième partie : Le légal et le normal
V – La loi en procès : La légalité au travail – Les critiques de la légalisation – La tentation de la norme
VI – Les figures de la norme : Normes techniques – Normes de conduite – Normes de gestion

Conclusions : L’avenir du travail – Le travail du juriste




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.