Internationale situationniste (L')
Internationale situationniste (L')
De l'histoire au mythe (1948-2013)
Trespeuch-Berthelot, Anna  
  • Éditeur : Presses Universitaires France
  • Collection : Hors-collection
  • EAN : 9782130619703
  • Code Dimedia : B0006035
  • Format : Broché
  • Thème(s) : BEAUX-ARTS, SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Arts, Engagement / Citoyenneté, Histoire générale, Politique
  • Pages : 568
  • Prix : 57,95 $
  • Paru le 5 octobre 2015
  • Plus d'informations...
EAN: 9782130619703

L’Internationale situationniste enfin traitée sous l’angle tant de son histoire que de son héritage.

L’Internationale situationniste a une postérité foisonnante. En tant que dernière avant-garde artistique, elle est aujourd’hui une matrice incontournable du monde des arts et de l’architecture. Depuis les années 1968, sa théorie critique nourrit la vie intellectuelle et les pratiques militantes. Quant à son leader Guy Debord, il est entré au Panthéon français des grands penseurs contemporains en 2009.

Cet ouvrage d’histoire culturelle analyse sa réception. Comment ce mouvement, qui était réduit et confidentiel à sa création et qui refusa de faire école à sa disparition, parvint-il à essaimer dans le monde entier ?

Du vivant de l’organisation (1957-1972), les situationnistes eurent un rôle de premier plan dans la diffusion de leurs idées et de leur esthétique : ils choisirent leurs réseaux et bâtirent leur propre mythologie. En revanche, depuis sa redécouverte à la fin de la Guerre froide, la multiplicité des acteurs et des réappropriations de son héritage crée toutes les conditions d’une seconde naissance de l’Internationale situationniste.

AUTEUR(S)

Anna Trespeuch-Berthelot est agrégée et docteure en histoire. Elle est chercheuse associée au Centre d’histoire sociale du vingtième siècle. Ses travaux portent sur les formes de l’engagement et la circulation internationale des idées aux XXe et XXIe siècles.

Table des matières

Première partie – L’I.S. actrice de sa réception
Un mouvement confidentiel (1948-1965)
Chapitre 1. Le creuset situationniste
I. L’Internationale Situationniste à la confluence de trois mouvements artistiques d’après-guerre; II. La connexion situationniste; III. Le premier élargissement de l’I.S. : vers un collectif d’artistes
Chapitre 2. Les voies ouvertes
I. Un foyer d’expérimentations artistiques; II. La fragile mise en théorie; III. La voie parallèle : l’engagement militant et intellectuel
Chapitre 3. Forger l’identité situationniste
I. Une organisation hybride; II. « La première réalisation d’une avant-garde, maintenant, c’est l’avant-garde elle-même. »; III. Une réception limitée. Le dévoilement (1965 - 1972)
Chapitre 4. La jeunesse : une tactique payante
I. La nouvelle donne internationale; II. Le tremplin des étudiants libertaires
Chapitre 5. Une voie politique étroite
I. L’ancrage théorique; II. Les incursions situationnistes dans la révolte de mai-juin 68
Chapitre 6. Les apories des années 1968
I. L’enjeu mémoriel des années 68; II. La dernière phase de l’I.S. : l’activisme politique
Seconde partie – La réception posthume
Chapitre 7. Les passeurs de l’ombre
I. Les temps de la révolution imminente; II. Les années d’hiver; III. Les inventeurs du trésor situationniste
Chapitre 8. Debord et sa mémoire
I. Diffuser; II. Prolonger…; III. Affronter les assaillants
Chapitre 9. La légitimation d’un mouvement subversif
I. Les médiateurs du champ artistique; II. Les médiateurs du champ intellectuel; III. La patrimonialisation institutionnelle
Chapitre 10. L’élaboration d’un mythe français
I. Les relais médiatiques; II. Le processus mémoriel




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.