Zouave qui aimait les vélocipèdes (Le)
Zouave qui aimait les vélocipèdes (Le)
Breton, Pierre  
  • Éditeur : Boréal
  • Collection : Littérature
  • EAN : 9782764624760
  • Format : Broché
  • Pages : 288
  • Prix : 24,95 $
  • Paru le 27 mars 2017

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

Ce deuxième roman de Pierre Breton nous entraîne dans une joyeuse cavale où se rencontrent la grande et la petite histoire.

Avec son sens de l’humour et sa capacité de donner vie à des personnages truculents dans des situations rocambolesques, Pierre Breton confirme son originalité dans les lettres québécoises.

L’histoire débute en février 1868, quand le jeune Séverin Lachapelle choisit de cambrioler le Saint James Club. C’est dans les salons de ce club privé que les riches marchands anglais avaient fêté la naissance du Dominion du Canada le 1er juillet précédent. Le vol de l’argenterie du club n’était pas un mince larcin : il mettait en jeu la crédibilité du terrifiant chef de la police de Montréal, Fred A. Penton.

À la même époque, un autre « bandit », Giuseppe Garibaldi, voulant unifier l’Italie, tentait de marcher sur Rome pour soumettre par les armes les États pontificaux récalcitrants. L’Église catholique romaine de la province de Québec, émue des dangers qui menaçaient le Vatican, décidait de lever un bataillon de zouaves pontificaux pour aller défendre le pape Pie IX.

Les hasards de l’Histoire allaient-ils permettre à Lachapelle d’échapper à la force constabulaire de Montréal ? Et si l’aventurier sans scrupules réussissait à endosser le costume exotique des zouaves pontificaux ? Nous verrons comment, tout en poursuivant sa vie de débauche et de rapine dans la ville sainte, Séverin Lachapelle a aidé les zouaves canadiens-français à se couvrir de gloire. Mais quel avenir attendait le héros après le retour triomphal de son régiment pontifical à Montréal ?

AUTEUR(S)

Pierre Breton est né en 1953. Il a travaillé pendant plus de vingt ans dans un hebdomadaire de la Beauce à titre de journaliste et de directeur de l’information. Il est l’auteur d’un premier roman, Sous le radar, paru au Boréal en 2014.

Service de presse (pour le Canada seulement) :
Johanne Paquette, attachée de presse
514 336-3941 poste 225 / paquette@dimedia.qc.ca




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.