Porn Valley
Porn Valley
Une saison dans l'industrie la plus décriée de Californie
Ortiz, Laureen  
  • Éditeur : Premier Parallèle
  • Collection : Hors-collection
  • EAN : 9791094841709
  • Format : Broché
  • Pages : 320
  • Prix : 37,95 $
  • Paru le 7 mai 2018

« La réalité, quand on est journaliste, c’est qu’il arrive très souvent que l’on ne choisisse pas ses sujets. Ce sont eux qui vous tombent dessus, comme des pommes, en fonction des lieux et des circonstances. Hunter S. Thompson s’est un jour intéressé au gang de motards des Hell’s Angels parce qu’il vivait à San Francisco, dans leur habitat naturel. Ma rencontre avec le porno a été du même type, dans cette Californie des rebelles et des ennemis de la morale, où certains marginaux s’adonnent à des activités peu recommandables qui ont pourtant le don de se répandre sur toute la planète. Tel est le paradoxe, des motards comme des acteurs porno : être dans la marginalité et engendrer le mainstream. Être une espèce jugée infréquentable et participer du rêve californien. » San Fernando Valley. 40 degrés sous l’habitacle. Des motels, des mécanos latinos, des Starbucks et des stars du X. Bienvenue dans la capitale mondiale du porno. L’autre Los Angeles, le versant sombre et brûlant d’Hollywood, de l’Amérique contemporaine. En 2016, Laureen Ortiz y rencontre Phyllisha, une ancienne actrice qui s’est lancée, avec quelques autres, dans une lutte titanesque contre Goliath – YouPorn et autres sites –, au cœur de cette industrie du X « devenue folle furieuse ». Mais Phyllisha s’évapore dans la nature. Laureen décide de partir à sa recherche.
 
Porn Valley est le récit de cette quête, menée dans un monde où les dollars et la religion s’entrechoquent. C’est un road trip à travers la Cité des anges, la Californie et ses démons, à la rencontre d’hommes et de femmes, glorieux et abîmés, que l’on apprend enfin à connaître. Un texte personnel, vivant et incarné, dans la lignée des grands textes de journalisme gonzo.

AUTEUR(S)

Née en 1982, Laureen Ortiz a été la correspondante de Libération à Los Angeles avant de travailler à l’AFP, à Washington et à New York. Diplômée de l’École supérieure de journalisme de Lille et de la Fémis (création de séries), elle rencontre les auteurs de The Wire qui la recrutent comme enquêtrice sur la série The Deuce, consacrée aux débuts de l’industrie du X à New York. Freinée par des questions de visa, elle assiste au tournage avant de repartir sur ses terres californiennes pour écrire ce livre, plongée dans une industrie dont la réalité continue de dépasser la fiction.

Service de presse (pour le Canada seulement) :
Gabrielle Cauchy, attachée de presse / responsable du secteur ESSAIS
(514) 336-3941 poste 229 / cauchy@dimedia.qc.ca




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.