Histoire de la misogynie [nouvelle édition]
Histoire de la misogynie [nouvelle édition]
Mépris des femmes, de l'Antiquité à nos jours (Le)
Gargam, Adeline  
Lançon, Bertrand  
  • Éditeur : Arkhê éditions
  • Collection : Homo historicus
  • EAN : 9782918682776
  • Format : Broché
  • Pages : 348
  • Prix : 36,95 $
  • Paru le 11 janvier 2021

Sorcières, harpies, furies, mégères, amazones, ensorceleuses, tentatrices délétères et empoisonneuses… Les femmes, dotées d'un utérus qualifié de « gouffre impur, venimeux et mortifère », mais aussi considérées comme des êtres inachevés et fragiles, ont subi pendant plus de deux millénaires la violence d'une misogynie enracinée au plus profond de nos sociétés, aujourd'hui encore scellée par le droit et perpétuée dans l'hostilité des a priori et des réflexes comportementaux.
 
Ce livre se veut l'archéologie d'un mépris, celui de la femme et de la féminité, tel qu'il s'exprime depuis la haute Antiquité. Un terrible constat s'impose sur la longévité et la ténacité des regards péjoratifs portés sur les femmes et la féminité. Ces regards sont ceux des hommes, parfois intériorisés par des femmes; ils sont puissamment ancrés dans les mentalités par le langage, les images, les théories et les croyances, la littérature, la médecine et le droit.
 
Comment comprendre la misogynie? Procède-t-elle uniquement d'habitudes profondément ancrées en nous? Est-elle partie intégrante de la masculinité? D'une virilité si longtemps façonnée par le modèle patriarcal? Le déclin de ce dernier serait-il susceptible d'entraîner la fin d'une misogynie que l'on pensait indétrônable?

AUTEUR(S)

Adeline Gargam est docteure en littérature française, auteure de nombreux articles et de plusieurs livres sur la place et la représentation des femmes des Lumières, elle a notamment publié Les Femmes Savantes, Lettrées et cultivées dans la littérature des Lumières ou la conquête d’une légitimité, chez Honoré Champion.

Bertrand Lançon est professeur émérite d’histoire romaine, ses recherches portent sur l’Antiquité tardive. Auteur d’une douzaine de livres et de nombreux articles sur les aspects politiques, religieux et sanitaires de cette période, il a récemment publié La Chute de l’Empire romain, une histoire sans fin chez Perrin et, chez Arkhê, Poil et Pouvoir, L’Autorité au fil du rasoir.

Table des matières

Sommaire

Préambule

  • Le mépris féminin dans la longue durée
I. La féminité maléfique dans la mythologie
  • La prédation : Harpies et Furies
  • L’origine des maux : Pandore
  • Déesses inquiétantes
  • Les Amazones ou le fantasme d’un mundus perversus
  • Ensorceleuses ou naïves
  • La belle homicide : Médée
  • Héroïnes bibliques délétères
  • Femmes viriles
  • Avatars médiévaux : la mauvaise femme
II. La Faute à Ève
  • Un portrait à charge
  • Le dévoiement des récits de la Création
  • Hypothèses psychanalytiques sur le mythe d’Ève
  • La femme séduite et tentatrice
  • La femme et le démon
  • Théologie et anthropologie : les ambiguïtés de l’Ève intérieure
  • Le fruit défendu : la lubricité comme source ontologique du mal
  • Misogynie et mauvaise théologie
  • Avatars romains de la femme coupable
  • Tarpéia et Lucrèce
  • L’image d’Ève dans la littérature
  • De Lilith à Lulu : la femme fatale
III. Le mythe du sexe faible dans les discours scientifiques
  • Hippocrate, Aristote et Galien
  • La Révolution scientifiques des xiie et xiiie siècles
  • L’époque contemporaine : xixe et xxe siècles
  • Des théories porteuses d’une idéologie misogyne
IV. L’utérus ou le sexe vorage et migrateur, tyrannique et penseur
  • Un animal vagabond et salace
  • Une chronologie utérine tyrannique et dévastatrice
  • Un animal en rut permanent
  • Un gouffre impur, venimeux et mortifère
  • Un sexe carnivore
V. Une pléiade de moqueries multiséculaires
  • Des poètes antiques contre les femmes
  • La Bible et Aristote, caution du dénigrement des femmes
  • Les misogynes dans la querelle de la femme
  • Péchés et défectuosités du sexe faible
VI. Une animalité génétique
  • Il est prouvé qu’elles ne sont pas de l’espèce humaine
  • L’objet de la querelle, Le « concile de Mâcon »
  • Buts et enjeux de la querelle
  • Une légende tenace
VII. La misogynie scellée par le droit
  • Grecques et Romaines sous tutelle
  • Des formulations juridiques dévoyées
  • La loi salique au service d’une exclusion politique des femmes
  • La force biologique comme justification juridique
  • Le Code civil comme contrefort juridique d’un ordre sexiste
  • Droits ecclésiastiques et misogynie
VIII. Un long ostracisme culturel
  • Une politique éducative discriminatoire
  • Une exclusion des académies et des loges maçonniques
  • Une mise à l’écart de la pratique littéraire, scientifique et artistique
  • La misogynie intériorisée par les femmes
  • Le lexique et la syntaxe comme reflet d’un ordre androcentrique
IX. Mythologies et réalités misogynes au xixe et xxe siècles
  • Hystérie et présomption misogyne
  • L’incompatibilité supposée entre la femme et la machine
  • Le droit conquis d’être une athlète
  • La femme-objet submergée
  • Les violences faites aux femmes
Épilogue
  • L’archéologie d’un mépris




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.