Émergence insoumise
Émergence insoumise
Wylde, Cyndy  
  • Éditeur : Hannenorak
  • Collection : Harangues
  • EAN : 9782925118435
  • Code Dimedia : 000242453
  • Format : Broché
  • Thème(s) : SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Autochtones, Femmes / Féminisme, Politique, Racisme, Sociologie / Anthropologie
  • Pages : 72
  • Prix : 12,95 $
  • En librairie le 23 avril 2024
  • Plus d'informations...
EAN: 9782925118435

Émergence insoumise s’ouvre sur un souvenir de l’autrice qui attend un taxi après un cours : « Non, mais croyez-vous vraiment que moi, une femme des Premières Nations, je vais aller attendre seule le soir, à Val-d’Or? » Ces mots, adressés au gardien qui lui indique que les portes de l’université sont sur le point de fermer, seront le catalyseur d’une réflexion sur le sort réservé aux femmes autochtones, aussi bien dans le milieu carcéral que dans la société canadienne en général. Conjuguant réminiscences personnelles et analyses du racisme systémique afin d’aller au-delà des statistiques et des préjugés, cet essai de Cyndy Wylde s’inscrit dans une tradition de littérature de combat, qui bouscule les idées reçues et dynamite le confort et l’indifférence.

AUTEUR(S)

Cyndy Wylde est une Anicinapek8e et Atikamekw Nehirowisiw originaire de la communauté de Pikogan, en Abitibi. Elle est actuellement doctorante en études autochtones à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Sa thèse porte sur la surreprésentation carcérale des femmes des Premières Nations au Québec. Pendant plus de 25 ans, elle a évolué professionnellement au sein du Service correctionnel du Canada, plus précisément dans l’équipe des initiatives autochtones. Depuis le 1er juillet 2021, elle est professeure à l’École de travail social de l’Université d’Ottawa. En 2021, elle a fait paraître sa première nouvelle, « Pakan », dans le collectif de nouvelles d’anticipation autochtone Wapke, dirigé par Michel Jean.

Extrait

Quelle ironie : à mes débuts dans le monde professionnel, j'ai embrassé un univers empreint de discrimination et de colonialisme : le système correctionnel. Laissez-moi vous rassurer, mon intégration s'est effectuée du côté du travail et non en tant que détenue. Cette boutade peut sembler superflue pour certains, mais elle est néanmoins nécessaire, car je suis facilement visée par les statistiques. À l’heure où je rédige ces lignes, une réalité persiste : une femme sur deux qui se trouve derrière les barreaux des pénitenciers de notre beau pays est une femme autochtone. Vous pensez que c'est normal? 




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.