D'horizons et d'estuaires
D'horizons et d'estuaires
Entre mémoires et créations autochtones
Collectif  
Larivée, Camille (Sous la direction de) 
Eshraghi, Léuli (Sous la direction de) 
  • Éditeur : Somme toute
  • Collection : Hors-collection
  • EAN : 9782897941703
  • Code Dimedia : 000211420
  • Format : Broché
  • Thème(s) : SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Sciences humaines - Divers
  • Pages : 152
  • Prix : 27,95 $
  • En librairie le 17 novembre 2020
  • Plus d'informations...
EAN: 9782897941703

D’horizons et d’estuaires : entre mémoires et créations autochtones est une collection d’essais réunissant les voix de 16 artistes, commissaires, historien·ne·s de l’art et travailleur·se·s culturel·le·s autochtones, tant francophones qu’anglophones, oeuvrant dans les territoires que l’on nomme Québec. Faisant suite à des expositions, des performances, des résidences d’artistes et des discussions mises en place lors du Projet Tiohtià:ke (2017-2019) du Collectif des commissaires autochtones, ces textes honorent les relations et les affinités qui sont au coeur de ces pratiques en arts
visuels.

Quelle place occupe actuellement les créations visuelles autochtones dans la société québécoise? Comment les créateur·trice·s imaginent-iels le futur de leurs expressions culturelles? Par la diversité des points de vue et les enjeux soulevés par ces écrits, ce livre pose des questions cruciales sur l’avenir des arts autochtones et ouvre la porte à des dialogues longtemps attendus au Québec qui, nous l’espérons, permettront de créer de réels changements positifs. Il est maintenant temps de plonger dans ces imaginaires collectifs éblouissants et de nager dans les eaux ondulantes de ces mémoires résilientes.

Le texte est accompagné de 26 photographies d’oeuvres d’artistes autochtones.

AUTEUR(S)

Dr Léuli Eshrāghi est artiste, commissaire et essayiste d’ascendance samoane, persane, cantonaise et européenne. À travers sa recherche postdoctorale à l’Université Concordia et par le biais de sa pratique en performance, image en mouvement, écriture et installation, Eshrāghi travaille au recentrement des présences et des langues autochtones.

Camille Larivée est street artiste, commissaire, auteure et travailleuse culturelle d’ascendance innue, métisse et québécoise, et basée à Tiohtià:ke. Anciennement coordonnatrice du projet Tiohtià:ke pour le Collectif des commissaires autochtones (CCA-ACC), Camille travaille toujours au sein du CCA-ACC où elle est maintenant directrice de la programmation.

Avec la collaboration de Nahka Bertrand, Hannah Claus, Mylène Guay, Nilo Little, Logan MacDonald, Caroline Monnet, Nadia Myre, Lindsay Nixon, Mélanie O’Bomsawin, Sonia Robertson, Guy Sioui-Durand, France Trépanier et accompagné d’un entretien avec Alanis Obomsawin.

Extrait

"Février 2018. Les 36e Rendez-vous Québec Cinéma battent leur plein avec leur essaim de cinéphiles s’arrachant les projections, les classes de maîtres et autres évènements célébrant la cinématographie québécoise. Néanmoins, en ce samedi après-midi, dans la salle Hydro Québec de la Cinémathèque québécoise, l’assemblée venue à la leçon de cinéma d’Alanis Obomsawin reste modeste. Avec ses 53 films réalisés en plus de 50 années de carrière, on se demande pourquoi la cinéaste w8banaki n’attire pas les foules qu’une telle carrière eût promises."




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.