LE BARRAGE
David Almond
illustré par Levi Pinfold

Nouveautés de la semaine

Éditeurs québécois et franco-canadiens
Stalkeuses
  • Stalkeuses
La bataille de bouffe
  • La bataille de bouffe
Le dernier qui sort éteint la lumière
  • Le dernier qui sort éteint la lumière
Œuvres complètes de Champlain, t. 01
  • Œuvres complètes de Champlain, t. 01
Œuvres complètes de Champlain, t. 02
  • Œuvres complètes de Champlain, t. 02
Éditeurs européens
Relooking thérapie
  • Relooking thérapie
Le climat après la fin du mois
  • Le climat après la fin du mois
Et que les barrières sautent!
  • Et que les barrières sautent!
Fanette
  • Fanette
La succession des arbres en forêt
  • La succession des arbres en forêt

DANS LES MÉDIAS

Trajectoire des confettis (La)

« C’est un des romans les plus forts de l’année 2019 ! C’est d’une remarquable densité. C’est d’un grand calibre littéraire.»
Claudia Larochelle – Radio-Canada/La matinale d’été
 
« C’est une grande réussite. »
Marie-Louise Arsenault – Radio-Canada/Plus on est de fous, plus on lit
[Entrevue]
 
« Un livre assez exceptionnel. Un livre intelligent, intéressant, qui ose beaucoup. »
David Cantin – QUB Radio/Les Effrontées

Rouge est la nuit
  • Rouge est la nuit
  • Honda, Tetsuya
  • Atelier Akatombo
  • ean : 9782379270314
  • prix : 34,95 $

« Tetsuya Honda est au Japon ce que Patrick Sénécal est à Montréal et au Québec, c’est une star là-bas. Il a mis en scène une femme policière, Reiko Himekawa, la seule officière de la division criminelle de Tokyo. […] J’ai adoré le cran de cette femme-là, l’intrigue et la plume de Tetsuya Honda. Il y a du rythme. »
Claudia Larochelle – Radio-Canada/Le Téléjournal
 
« Une enquête japonaise, tout ce qu’il y a de plus cru, met au jour un dérivé des films de meurtre en direct. L’intrigue s’épaissit à mesure que l’on s’approche du dénouement, et le lecteur — qui en sait plus que les policiers — ne pourra bientôt plus décrocher. »
Michel Bélair – Le Devoir
 
« Remarquable, saignant à point, et d’une redoutable efficacité. »
Christophe Rodriguez – Blogue Polar, noir et blanc
[Critique]

Augustin Frigon
  • Augustin Frigon
  • Gagnon, Robert
  • Boréal
  • ean : 9782764625835
  • prix : 27,95 $

« Un portrait vivant d’un pionnier inspirant. »
Jacques Lanctôt – Journal de Montréal
[Critique]
 
« Robert Gagnon et Pierre Frigon font découvrir avec éclat cet émancipateur sous-estimé. »
Michel Lapierre – Le Devoir
[Critique]

Rang de la Croix

« C’est à la fois fantastique et hyper réaliste. [Katia Gagnon] suggère pour créer une émotion. […] C’est un rythme prenant. De très beaux portraits féminins. Un roman à lire ! »
Patricia Powers – Radio-Canada/Facteur matinal
[Critique]
 
« C’est de la pure fantaisie, de la belle fantaisie. Un roman noir qui a aussi l’avantage de nous faire découvrir une région. Il y a un aspect hanté. [….] C’est vraiment bon ! C’est très joliment écrit et très convaincant. J’ai beaucoup, beaucoup aimé. C’est très agréable. »
René Homier-Roy – Radio-Canada/Culture club
[Critique]

Koba
  • Koba
  • Littell, Robert
  • Baker Street
  • ean : 9791097491239
  • prix : 39,95 $

« Avec Koba, Robert Littell renoue avec une Moscou désœuvrée. Un roman qui renforce l’énigme Staline, tout en ouvrant une fenêtre inédite sur les dérives du totalitarisme. »
Anne-Frédérique Hébert-Dolbec – Le Devoir
[Critique]

Forêt
  • Forêt
  • Le Gal, Gérald
  • Cardinal
  • ean : 9782924646458
  • prix : 44,95 $

« Un livre absolument magnifique. C’est une bible en soit ! »
Stéphane Bureau – Radio-Canada/Bien entendu
[Entrevue]
 
« Un superbe livre. »
David Chabot – Radio-Canada/Des matins en or
[Entrevue]

Contacts
  • Contacts
  • Leclerc, Mélanie
  • Mécanique générale
  • ean : 9782922827903
  • prix : 27,95 $

« C’est un hommage à son père, fils de Félix Leclerc. Des dessins d’une très belle subtilité. Beaucoup de tendresse, de délicatesse. »
Patricia Powers – Radio-Canada/Facteur matinal

Sortie côté tour

« Avec un humour ravageur, Patrick deWitt dépeint une version jouissive du dandysme féminin contemporain. C’est l’art d’entretenir l’esprit de transgression en toutes circonstances avec une maîtrise absolue des normes de bienséance. Un roman chic et fric, en somme, d’une lucidité sarcastique et qui ose même poser un regard sur la crise des migrants en France. »
Maud Cucchi – Le Droit

Entrailles de New York (Les)

« Le livre se veut davantage une encyclopédie dessinée de New York, vue non pas par les habitants qui en sont natifs, mais par ceux, comme Wertz, qui ont décidé un beau jour de l’adopter comme bercail, pour le meilleur et malgré le pire. Le détail est au coeur de ce livre plutôt imposant.Ce que Julia Wertz raconte à travers ces dessins est aussi intéressant, créant une anthologie bien étudiée du New York moderne, regroupant des coins et recoins pas si connus des visiteurs errants de la ville. » ****
Sarah Boumedda – Le Devoir
 
« On dévore ! C’est une sorte de guide pour découvrir New York autrement. Elle nous fait découvrir New York dans une voix intime à travers les blocs, les édifices, les événements. C’est porté par son ton personnel, son humour. Un ouvrage atypique qui se classe entre le documentaire illustré et la bande dessinée. C’est une déambulation unique dans l’histoire et les rues de New York. C’est très bien documenté. C’est vraiment captivant. »
Claudia Larochelle – Radio-Canada/La matinale d’été

Charles Manson par lui-même

« C’est le portrait d’une époque, d’un système de justice. C’est aussi la fabrication du mal. Il est question des victimes avec respect pour que jamais, on n’oublie.  On a le droit à des informations inédites. Il y a quelque chose de fascinant. Un document intéressant. »
Claudia Larochelle – Radio-Canada/La matinale d’été
 
« C’est troublant à lire. »
Chrystine Brouillet – TVA/Salut Bonjour week-end
 
[Critique dans Le Devoir]

Daniel Pauly, un océan de combats

« Cette biographie, menée à un train d’enfer, d’un lanceur d’alerte océanique a le grand mérite de nous sensibiliser un peu plus sur " la mort annoncée des populations de poissons ". »
Jacques Lanctôt – Journal de Montréal
[Critique]
 
[Entrevue au 15-18 (RC)]

True stories
  • True stories
  • Backderf, Derf
  • Ça et Là
  • ean : 9782369902652
  • prix : 37,95 $

« Les récits urbains crasseux à souhait vécus par l’auteur étonnent par leur ton résolument absurde­­­, décalé, punk. On a parfois l’impression de se trouver dans un récit de Richard Suicide, Siris, Henriette Valium ou encore de Julie Doucet. Ces histoires vraies ont, comme la vie, un sens de la chute déphasé. »
Jean-Dominic Leduc – Journal de Montréal

« Un très bel ouvrage. »
Jean Siag – La Presse +
 
[Critique dans Le Devoir]

No fake
  • No fake
  • Cassely, Jean-Laurent
  • Arkhê éditions
  • ean : 9782918682554
  • prix : 34,95 $

« Une analyse critique sur la quête effrénée de l’authenticité, cette recherche du vrai après des décennies d’uniformisation de nos modes de vie et de consommation suite à la mondialisation. C’est une autre façon de voir l’histoire des 60 dernières années. »
Stéphan Bureau – Radio-Canada/Bien entendu
[Entrevue]

Boîte noire (La)

« C’est un livre très courageux que signe ici la journaliste japonaise Ito Shiori. Elle nous raconte dans le détail le récit de son agression sexuelle par un patron de la télé bien en vue, proche du pouvoir. Un témoignage retentissant dans un pays où le viol est encore un puissant tabou social, et où le mouvement #metoo a eu peu d’échos. Ce récit, qui a contribué à faire bouger les choses dans son pays, est important. »
Nathalie Collard - La Presse +

Sabrina
  • Sabrina
  • Drnaso, Nick
  • Presque lune
  • ean : 9782917897409
  • prix : 47,95 $

« Sélectionné au Man Booker Prize en 2018, Nick Drnaso nous emmène dans une Amérique gangrénée par les réseaux sociaux et le complotisme, la paranoïa ambiante et le port d’armes. Les personnages n’y sont que des silhouettes fantomatiques, terriblement seules et pourtant hyperconnectées. Un roman graphique à la construction millimétrée et à l’écriture explosive. »
Maud Cucchi – Le Droit

Comme une version arty de la réunion de couture

« On retrouve dans ce livre-là des trésors qui ne laisseront personne indifférent. Cookie Mueller se raconte. Elle y va d’anecdotes, de pensées, de rêves fous, d’aventures. Des textes savoureux. Je découvre une artiste, une créatrice et une plume. »
Claudia Larochelle – Radio-Canada/La matinale d’été

AUTRES LIENS

Section jeunesse Brèves