img_vide_125
Vieille fille
Notes intimes, recueil éponyme
Beige, Bureau  
  • Éditeur : Moult
  • Collection : Petite bibliothèque nihiliste (
  • EAN : 9782924039328
  • Code Dimedia : 000219441
  • Format : Broché
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Théâtre - Pièce
  • Prix : 14,99 $
  • En librairie le 27 avril 2021
  • Plus d'informations...
EAN: 9782924039328

L’autrice des Pensées pour jours ouvrables (Moult Éditions, 2017) revient avec Vieille fille – notes intimes, fragments de vie d’une incurable romantique, paradoxalement rongée par le cynisme, dans sa recherche de l’amour avec un grand A.

On y retrouve la plume acérée de Bureau Beige qui, une fois de plus, joue de contrastes avec ses définitions absurdes, ses templates tournés en ridicule et ses détournements de phrases tout aussi convenues que creuses.

L’important, c’est de donner sans compter
le nombre d’écoeurants qui en profitent

Au-delà de la posture critique, Vieille fille révèle également une intimité désolée aux accents poétiques, ouvertement tristes. Elle fait état d’une identité torpillée, à la merci du regard impitoyable des autres et qui se bute aux diktats de beauté, à l’idéal d’une vie réussie, au deuil de la maternité, à un complexe d’abandon crasse et à un auto-correcteur défectueux.

L’acharnement et les échecs récurrents exposés métamorphosent ainsi un désir d’abord légitime et naturel d’être aimé en un exercice plutôt malaisant, presque vulgaire. On en termine la lecture en se disant; coudonc, ça doit vraiment être elle le problème.

AUTEUR(S)

L’autrice de Vieille fille - notes intimes s’est d’abord fait connaître en tant que Bureau Beige lors de la publication de son premier recueil Pensées pour jours ouvrables en 2017 (Moult Éditions).
Originaire de Lévis, elle est aujourd’hui considérée comme la seule artiste à se vanter d’habiter la paroisse de Très-Saint-Sacrement à Québec. Entre son emploi dans une compagnie d’assurances, la pratique de sports extérieurs et l’entretien de son chez-soi, elle diversifie les contributions littéraires. Elle a ainsi participé au spectacle de clôture « As-tu détruit quelque chose de laid aujourd’hui? » du Festival du Jamais Lu, écrit au sein des ouvrages collectifs Françoise Stereo : anthologie (Moult Éditions, 2018) et Québec, ville dépressionniste (Moult Éditions, 2018) et décroché une résidence d’écriture dans le cadre des Journées de la Culture (Science-Muse; Fabrique à récits, 2018). Plus récemment, elle s’est prêtée au jeu de l’Invasion poétique de Tinder du festival Québec en Toutes Lettres (2020).
La publication du recueil coïncide avec la première de Singulières au théâtre La Bordée, signée par Maxime Beauregard-Martin dans une mise en scène d’Alexandre Fecteau.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.