Sainte Dérive des cochons
Sainte Dérive des cochons
Charles, Jean-Claude  
  • Éditeur : Mémoire d'encrier
  • Collection : Roman
  • EAN : 9782897125530
  • Code Dimedia : B0009706
  • Format : Broché
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Littérature - Divers
  • Pages : 80
  • Prix : 19,95 $
  • En librairie le 6 mars 2018
  • Plus d'informations...
EAN: 9782897125530

Brecht suggérait avec ironie que l’exil constitue la meilleure école pour apprendre la dialectique c’est vrai qu’un corps traversant plusieurs espaces historiques plusieurs langues plusieurs codes ce corps-là doit gérer une sacrée dose de contradictions je ne sais pas si ça passe bien dans ce texte à travers le concept la bêtise le vomi la moquerie les pulsations jazziques la légende biographique les graffiti le décervelage publicitaire le déchargement névrotique la connerie entendue à la radio les parodies les jeux de mots les jeux d’échos les tropes les bégaiements les dérapages sémantiques les ruptures de phrasé la dérision ponctuationnelle ou orthographique enfin c’est pas à moi d’annexer un mode d’emploi comme si le texte venait d’une autre voix d’un autre bord et qu’il faille que dans un geste prétentieux de glose censurante j’en ouvre-ferme les sens j’écris j’écris et si ça ratait vive la terreur la seule alternative aux faillites d’écriture y’a qu’à voir dans l’histoire du côté des tyrans mais enfin si je vends la mèche c’est sans doute que ça ne m’intéresse pas j’écris j’écris le chant des sirènes d’un car de police jamais n’abolira ce désir.

AUTEUR(S)

Jean-Claude Charles est né le 20 octobre 1949 à Port-au-Prince (Haïti). Il laisse son pays à l’âge de 21 ans pour s’inscrire à la faculté de médecine de Guadalajara (Mexique), mais il abandonne très tôt ses études pour rejoindre les États-Unis. C’est à Chicago d’abord et puis à New York où commence l’enracinerrance de cet auteur qui plus tard, dans son œuvre, se définira comme « nomade aux pieds poudrés » et « nègre errant ».

Après les États-Unis, il s’établit en France où il fait une licence en journalisme et techniques de l’information à l’École Supérieure de Journalisme de Strasbourg et une maîtrise à l’Université de Paris au Département d’Études en Sciences et Techniques de la Communication. Journaliste à Paris, Jean-Claude Charles collabore pendant longtemps au quotidien Le Monde avec des récits de voyage. Poète, romancier, scénariste, régisseur et auteur de documentaires pour la télévision (Antenne 2), il a également été producteur de séries pour la radio (France Culture). De 2003 à 2006, il tient une chronique dans Haiti Tribune.

« Homme de nulle part », Jean-Claude Charles partage son temps entre New York et Paris comme Ferdinand, le protagoniste de ses deux grands romans, Manhattan Blues et Ferdinand je suis à Paris.

Jean-Claude Charles meurt à Paris le 7 mai 2008. Pour célébrer sa vie et son œuvre, des personnalités et des amis se réunissent à Paris (le 14 mai à Saint-Denis et le 15 mai pour une cérémonie civile de crémation au cimetière Père Lachaise), à Port-au-Prince (pour la messe célébrée le 24 mai à l’église du Sacré-Cœur de Turgeau), le 31 mai à New York (soirée d’hommages à Manhattan) et le 22 juin à Brooklyn. Voir les liens ci-dessous pour lire de nombreux textes écrits en hommage à l’auteur.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.