Évasion d'Arthur ou La commune d'Hochelaga (L')
Évasion d'Arthur ou La commune d'Hochelaga (L')
Leduc, Simon  
  • Éditeur : Quartanier (Le)
  • Collection : Écho Roman (#30)
  • EAN : 9782896985098
  • Code Dimedia : 000207268
  • Format : Poche
  • Thème(s) : GÉOGRAPHIE & TOURISME, LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Littérature québécoise, Montréal
  • Pages : 328
  • Prix : 15,95 $
  • Paru le 22 juin 2020
  • Statut : Disponible
  • Code de recherche: EVAACH
  • Groupe: Romans
  • Date de l'office: 17 juin 2020
  • Langue d'origine: français
EAN: 9782896985098

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

Le temps d’un hiver sans fin, dans un quartier populaire de Montréal, les enfants s’allient aux fous, les pauvres aux immigrants, les punks aux étudiants pour créer un monde meilleur. Ils squattent une école sinistrée, érigent des barricades, creusent des tunnels sous la ville et se préparent au siège. La police n’a qu’à bien se tenir. On exige l’impossible et on l’aura.
 

 
Tout commence quand Arthur, dix ans, trouve de la crème glacée au fudge dans la neige, et que trois petits voyous, les RJ, lui cassent la gueule. Arthur se sauve et se réfugie dans une école désaffectée, où il tombe sur Choukri, alias Barbe bleue, dandy schizophrène et premier citoyen de la commune d’Hochelaga. Là vivent du monde qui veulent changer le monde. Avec Styve Taillefer, Arthur se met à revendre ses médicaments dans la cour d’école; ensemble, ils se lancent dans le trafic de pilules pour financer la révolution. La vie se transforme: le mois de mars rallonge, des barricades de neige hautes comme des maisons apparaissent dans les rues du quartier, on creuse un tunnel sous la commune et on joue au golf sur les glaces du fleuve. La police va finir par s’en mêler, c’est sûr, mais rien ne peut plus les arrêter.

L’évasion d’Arthur ou La commune d’Hochelaga, c’est des enfants, des poqués, des anars, des malades, qui prennent leur vie en main et exigent l’impossible; c’est le roman comique d’un écrivain à l’esprit contestataire et à l’optimisme radical.

ÉCHOS DE LA PRESSE
 
«Portrait hyperréaliste d’un quartier défavorisé, parodie de roman d’aventures, comédie pour ados mettant en vedette les revendeurs de pilules les plus mal engueulés du bas de la ville, polar de gare, crachat au visage des médias populistes, L’évasion d’Arthur malaxe tous les registres de langue et conjugue tous les outils narratifs au nom d’un projet romanesque qui refuse d’être phagocyté par des considérations militantes, mais qui honore néanmoins la nature profondément politique du travail littéraire.» **** - Dominic Tardif – Le Devoir
 
«L’évasion d’Arthur ou La commune d’Hochelaga, c’est le portrait affectueux d’un quartier dur, dans une langue qui ne trahit pas sa gouaille légendaire. […] Une aventure collective rabelaisienne.» - Chantal Guy – La Presse
 
«C’est fou? Oh oui! Mais fou comme dans attachant, déroutant, jouissif! La soif de révolution mâtinée d’ironie!» - Josée Boileau – Le Journal de Montréal
 
«Entre une cour d’école transformée en magasin de pilules et la vastitude du fleuve Saint-Laurent, L’évasion d’Arthur est la naissance d’un écrivain qui, devant la question “Ce monde est-il à rire ou pleurer?”, choisit de faire les deux.» - Dominic Tardif – Le Devoir
 




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.