Batailles d'Internet (Les)
Batailles d'Internet (Les)
Assauts et résistances à l'ère du capitalisme numérique
Grosbois, Philippe de  
  • Éditeur : Écosociété
  • Collection : Ecosociété
  • EAN : 9782897193652
  • Format : Broché
  • Pages : 264
  • Prix : 25,00 $
  • Paru le 22 janvier 2018

« Que nous soyons enthousiastes ou fatalistes, nous percevons trop souvent Internet comme une force extérieure sur laquelle nous n’avons aucune prise. Or, Internet est une création humaine et donc une construction sociale. » Voilà qui résume bien l’approche de Philippe de Grosbois. La force de cet essai réside dans un historique complet d’Internet vu sous l’angle des rapports de forces politiques et sociaux.
 
L’ordinateur, Internet, les médias sociaux et les téléphones intelligents appartiennent désormais à la structure intime de notre vie quotidienne, à tel point qu’un monde sans connexion semble aujourd'hui inconcevable. Comment se retrouver dans les enjeux, les promesses et les risques du monde numérique ? Certains courants exaltent les potentialités de l’intelligence artificielle, de l’économie collaborative et d’autres innovations technologiques, alors que d’autres nous mettent en garde contre la centralisation des données dans les mains des grandes compagnies, la surveillance de masse, l’influence négative de la « société en réseaux » sur nos relations sociales. Face à ce clivage entre techno-optimistes et techno-sceptiques, ce livre s’attache à démolir une opinion répandue selon laquelle Internet serait un simple « outil », un instrument neutre qu’il faut apprendre à utiliser pour son usage privé. Pour sortir de cette conception individualiste des nouvelles technologies numériques, Philippe de Grosbois nous rappelle qu’Internet n’est pas seulement un outil technique, c’est aussi et avant tout un rapport social. Les machines informatiques, les logiciels et les plateformes qui structurent les interactions des individus sont des constructions sociales, historiques et politiques, c’est-à-dire des créations humaines et collectives, marquées par un devenir et des relations de pouvoir.
 
Ainsi, le téléphone que l’on prend dans notre poche pour communiquer avec nos amis apparaît comme un objet banal à portée de main, alors qu’il est aussi un rapport social qui nous met en relation avec une infrastructure matérielle complexe (câbles, fermes de serveurs, antennes et autres appareils contrôlés par des fournisseurs oligopolistiques), avec une couche logicielle (formée de protocoles, de logiciels libres, d’algorithmes, de programmes complexes et de plateformes propriétaires), puis avec une couche de contenus coproduits par des milliards d’utilisateurs et utilisatrices, de façon souvent libre et gratuite, alors que les données sont accaparées par des firmes multinationales extrêmement puissantes.
 
L’auteur décortique avec brio les enjeux de notre existence numérique, d’un point de vue historique, social et politique: la cybernétique, la crise du journalisme, l’impact du virage numérique sur la culture, les hackers, les logiciels libres, l’économie collaborative, la surveillance de masse, les communs, les débats sur la liberté d’expression, le cyber-militantisme (hackers, défenseurs des logiciels libres et peer-to-peer), l’emprise des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), etc.
 
Pour Philippe de Grosbois, Internet est un « champ de bataille », investi par des forces sociales en lutte, le résultat dynamique de « rapports de forces ». Cette dynamique met en relief les relations de domination, c’est-à-dire les phénomènes d’exploitation, de centralisation, d’exclusion et d’aliénation, mais aussi les formes de résistance, les zones de liberté et d’expérimentation, où se construisent les alternatives à un Internet capitaliste. Il invite les militant.e.s d’Internet à tisser des liens avec les mouvements sociaux, et inversement.
 

AUTEUR(S)

Philippe de Grosbois enseigne la sociologie au collégial depuis 2001, où il donne régulièrement le cours de sociologie des médias. Membre du collectif de rédaction de la revue À bâbord! depuis 2007, il a écrit plusieurs articles sur les enjeux sociaux et politiques autour du numérique. Il est aussi militant syndical dans une perspective de justice sociale et d’une plus grande démocratie.
 
 
 




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.