Pensée végane (La)
Pensée végane (La)
Larue, Renan  
  • Éditeur : Presses Universitaires France
  • Collection : Hors-collection
  • EAN : 9782130819004
  • Format : Indéterminé
  • En librairie le 10 novembre 2020

Le véganisme prend de plus en plus d’ampleur en Occident. Il s’inscrit dans une riche tradition philosophique et traduit deux dispositions psychologiques partagées par la plupart d’entre nous : la répugnance à faire souffrir les animaux et le désir de préserver la planète (l’élevage constituant aujourd’hui une grave menace sur l’environnement). Dans la mesure où il reste minoritaire et contrarie des habitudes profondément ancrées, le véganisme essuie toutefois une foule de critiques de la part des représentants de l’industrie agroalimentaire comme d’intellectuels. Or les débats ne sont pas toujours à la hauteur des enjeux ; les désaccords entre partisans et adversaires reposent même souvent sur des malentendus. Cet ouvrage comble les lacunes et nourrit un débat de société devenu incontournable.
 

AUTEUR(S)

Renan Larue est professeur de littérature à l’Université de Californie à Santa Barbara. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés aux questions végétarienne et végane, notamment Le végétarisme et ses ennemis (Puf, 2015) pour lequel il a reçu le prix La Bruyère de l’Académie française.Il a coécrit avec Valéry Giroux le Que sais-je ? sur Le véganisme (2017, rééd. 2019).

Avec les contributions québécoises et canadiennes de : Yves-Marie Abraham (HEC Montréal), Andrée-Anne Cormier (Université York, Toronto), Frédéric Côté-Boudreau (Université Queen’s, Kingston), Élise Désaulniers (SPCA, Montréal), Sue Donaldson (Université Queen’s, Kingston), Vincent Duhamel (docteur en philosophie, Université de Montréal), Jan Dutkiewicz (postdoctorant Institute for Arts, Culture and Technology, Université Concordia, Montréal), Martin Gibert (docteur en philosophie, chercheur en éthique, Université de Montréal), Valéry Giroux (juriste, docteure en philosophie morale, Centre de recherche en éthique, Université de Montréal), François Jaquet (chercheur postdoctoral, Centre de recherche en éthique, Université de Montréal), Mauro Rossi (professeur agrégé de philosophie, Université du Québec à Montréal), Kristin Voigt (professeure associée, Université McGill, membre du Centre de recherche en éthique).
 
Ainsi que les contributions de : Christophe Al-Saleh (professeur de philosophie, Université de Picardie), Ghazala Anwar (chercheure associée, Université Starr King de théologie, Berkeley), Françoise Armengaud (ancienne maître de conférences en philosophie, Université Paris X-Nanterre), Olivier Bauer (professeur, Institut lémanique de théologie appliquée, Université de Lausanne), Laurent Bègue Shankland (professeur de psychologie sociale, Université Grenoble Alpes), Yves Bonnardel (éditeur, ancien rédacteur des Cahiers antispécistes), Sabine Brels (docteure en droit, professeure de droit international animalier), Fabien Carrié (chargé de recherche, Fonds de la recherche scientifique), David Cleveland (professeur émérite d’études environnementales, Université de Californie, Santa Barbara), Florian Couturier (doctorat sur l’œuvre de James Rachels et les implications morales du darwinisme, professeur de philosophie en lycée), Émilie Dardenne (maîtresse de conférences en anglais, Université de Rennes 2, auteure de Introduction aux études animales, Puf, en librairie le 14 octobre), Jonathan Dickstein (doctorant en études religieuses, Université de Californie, Santa Barbara), Romain Espinosa (chercheur en économie, CNRS, auteur de Comment sauver les animaux ? Une économie de la condition animale, à paraître aux Puf en 2021), Quentin Gee (docteur en philosophie, chargé de recherche à la California Energy Commission), Nina Gheighman (docteure en sociologie, chercheuse invitée au département de droit de l’Université Harvard et à la Faculté d’études commerciales de l’Université de Californie, Berkeley), Jean-Yves Goffi (professeur émérite, Université de Grenoble), Jennifer Jay (professeure, département d’ingéniérie civile et environnementale, Université de Californie, Los Angeles), Robert C. Jones (professeur de philosophie, Université de Californie, Dominguez Hills), Jean-Claude Larue (agriculteur, ancien élève de l’École supérieure de commerce de Paris), Renan Larue (professeur de littérature, Université de Californie, Santa Barbara), Tobias Leenaert (cofondateur de Proveg International), Thomas Lepeltier (docteur en astrophysique, membre associé de l’Oxford Centre for Animal Ethics), Marie-Claude Marsolier (chercheure au Commissariat à l’Énergie atomique, Musée de l’Homme, Paris), Angela Martin (docteure en philosophie, Université de Genève), Estiva Reus (ancienne maître de conférences en sciences économiques, Université de Bretagne occidentale), Pierre Rigaux (biologiste), John Sanbonmatsu (professeur de philosophie, Worcester Polytechnic Institute, Massachusetts), Jérôme Segal (historien, maître de conférences, Université Paris-Sorbonne), Pierre Sigler (chercheur indépendant, membre actif d’Altruisme Efficace France), Jeffrey Spitz Cohan (directeur de Jewish Veg), Enrique Utria (postdoctorant en philosophie, spécialiste d’éthique animale, Université de Rouen).
 

Service de presse (pour le Canada seulement) :
Gabrielle Cauchy, attachée de presse 514 336-3941 poste 229 / cauchy@dimedia.qc.ca




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.