Heimska
Heimska
Stupidité (La)
Norddahl, Eirikur Örn  
Boury, Éric (Traduit par) 
  • Éditeur : Métailié
  • Collection : Bibliothèque nordique
  • EAN : 9791022605359
  • Format : Broché
  • Pages : 160
  • Prix : 27,95 $
  • Paru le 13 février 2017

Aussi disponible en version numérique:

ePub_25

Traduit de l’islandais par Eric Boury.
 
Au royaume de la transparence, tout ce qui est caché est suspect.
 
Futur proche : nous sommes cernés par les caméras de surveillance, impossible de nous déconnecter. On voit tout, tout le temps; les réseaux sociaux s’immiscent même dans les cabinets de toilette. Bienvenue dans la surVeillance.
 
Áki et Lenita viennent de se séparer et se vengent par personnes interposées en se livrant à toutes sortes d’expériences sexuelles sous l’œil attentif des webcams. Tous deux écrivains, ils sont en train d’achever chacun leur roman dont ils espèrent qu’il fera date et remportera de multiples prix. Mais peut-on vraiment rester soi-même dans la fusion amoureuse ?
 
À Isafjördur, le soleil estival, qui ne se couche jamais, commence à pâlir et les mystérieuses coupures d’électricité se multiplient, privant les habitants des joies du voyeurisme; un groupe d’étudiants en arts squatte une ancienne usine de crevettes en cultivant des projets louches; les autorités sévissent, sans être toujours raisonnables.
 
Dystopie contemporaine, Heimska est une satire vibrante de notre addiction à la vie des autres, de notre obsession de la transparence, de notre vanité sans bornes. Eiríkur Norðdahl passe le monde à la moulinette : l’art, l’amour et la politique sont autant d’illusions narcissiques qu’il convient de déboulonner, brillamment, avec une joie féroce.

AUTEUR(S)

Eiríkur Örn Norddahl est né à Reykjavik en 1978. Il a commencé à écrire vers 2000, mais la nécessité l’a amené à faire d’autres choses pour gagner sa vie. Il a vécu à Berlin en 2002-2004 puis dans plusieurs pays d’Europe du Nord, en particulier à Helsinki (2006-2009) et en Finlande (2009-2011) et dernièrement au Viêtnam. En 2004 il a été un des membres fondateurs du collectif poétique d’avant-garde Nyhil, en Islande. En 2008, il a reçu le Icelandic Translators Award pour sa traduction du roman de Jonathan Lethem, Les Orphelins de Brooklyn, puis a obtenu une mention Honorable au Zebra Poetry Film Festival de Berlin en 2010 pour son animation poétique,  Höpöhöpö Böks. Son roman Illska (Métailié, 2015) a été récompensé du Prix de la littérature islandaise, du Prix des libraires islandais et du meilleur roman islandais 2012

Service de presse (pour le Canada seulement) :
Marion Van Staeyen, attachée de presse Fiction / Jeunesse / BD
514 336-3941 poste 230 / mvanstaeyen @dimedia.qc.ca




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.