Foudroyée
Foudroyée
O'Connell, Grace  
Britt, Fanny (Traduit par) 
  • Éditeur : Boréal
  • Collection : Littérature
  • EAN : 9782764625354
  • Code Dimedia : 000175201
  • Format : Broché
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Littérature canadienne, Littérature québécoise, Polar / Roman noir
  • Pages : 392
  • Prix : 29,95 $
  • Paru le 23 avril 2018
  • Plus d'informations...
EAN: 9782764625354

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

Échos de la presse

« Dans Foudroyée, son deuxième roman mais le premier traduit en français, Grace O’Connell emprunte habilement la technique traditionnelle du flash-back de manière à faire languir le lecteur quant à l’issue du drame se déroulant dans l’atmosphère suffocante à souhait du bus, mais, surtout, à lui rendre encore plus insaisissable son atypique héroïne. »
Manon Dumais – Le Devoir
[Critique]

« Une très belle histoire. […] On sent la tension. C’est également une critique sociale sur bien des aspects. »
Nathalie Roy – TVA/Salut Bonjour week-end
 
« Un texte vraiment intéressant qui aborde une panoplie de questions. Ça va du déséquilibre mental à la famille, à l’amitié. Il est question aussi de métissage culturel, d’héroïsme. Un roman fascinant à plus d’un titre. Une traduction bien faite. »
Marie-Christine Blais – Radio-Canada/Dessine-moi un dimanche

« Le récit tient le lecteur en haleine et le force à dévorer chacune des pages puisqu’il est entrecoupé d’une prise d’otages dans un autobus en plein coeur de la Grosse Pomme, dont [la narratrice] est victime. Une oeuvre qui s’interroge sur toutes les formes de violence, qu’elle soit physique, psychologique ou même infligée à soi-même. »
Alex Beausoleil – Blogue ARTV
[Entrevue]
 
« Le premier roman de la Torontoise Grace O’Connell traduit en français (et par la talentueuse Fanny Britt en plus) est bouleversant. Tout, de l’organisation des chapitres, qui racontent alternativement des événements passés et présents, à la prose sensible de l’auteure nous happe dans cette histoire finalement pas banale du tout. »
Jessica Dostie – Métro

« Le récit au " je " raconte la vie de Veda, qui est victime d’une prise d’otages dans un autobus public à New York. La jeune femme de Vancouver y avait fui sa famille et, surtout, un frère violent, Conrad, dont elle s’est toujours occupée. La romancière réussit à entremêler les fils narratifs grâce à sa parfaite maîtrise de la psychologie des personnages. »
Mario Cloutier – La Presse +
[Entrevue]

« C’est une œuvre qui se dévore comme un bon thriller. Le récit remonte le fil de la vie de Veda – avec ses amours difficiles, ses amitiés inaliénables et ses déchirements – pour mieux nous amener à cerner la violence sourde du monde. »
Annabelle Moreau – Châtelaine
 
« Ce roman est un des meilleurs suspenses qu’il m’ait été donnée de lire ces dernières années. Tout est étonnant dans cette histoire marquée par l’horreur, mais si bien racontée qu’elle nous laisse surtout en tête des réflexions profondes sur le courage, plutôt que sur la violence. »
Claudia Larochelle – L’actualité

« À mi-chemin entre le thriller et le récit personnel, ce roman est une chouette découverte. »
Julie Roy – Coup de pouce
 
« Ici, on explore la complexité humaine.  Un roman psychologique où la tension va persister  jusqu’à la fin. L’auteure raconte une bonne histoire avec ton, style, verve.  Un très beau roman.»
Patricia Powers – Radio-Canada/Facteur matinal
[Critique]

« C’est un livre sur le courage. Le courage qu’on porte en soi et qu’on ne soupçonne pas nécessairement. Un livre avec beaucoup de lumière malgré la teneur un peu dure du sujet. Un roman très fort, haletant. »
Claudia Larochelle – Radio-Canada/Le Téléjournal 18 h
 
« C’est une œuvre qui se dévore comme un bon thriller. »
Annabelle Moreau – Châtelaine


*** Il se peut que certains liens ne fonctionnent plus. Merci de nous en aviser.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.